Campagne dirigée par la

Organisation fondée sur les droits, Aide à l’enfance lutte contre la discrimination depuis presque 100 ans. Nous croyons que tous les enfants ont le droit de survivre, d’apprendre et d’être protégés et nous ferons tout ce qu’il faut pour intervenir auprès de tous les enfants. 

Aide à l’enfance est la principale organisation indépendante pour les enfants du monde. Elle offre des programmes et améliore la vie des enfants dans plus de 120 pays. Nous sommes résolus à obtenir un changement immédiat et durable pour les plus vulnérables du monde. Nous sauvons la vie des enfants. Nous luttons pour leurs droits. Nous les aidons à exploiter leur potentiel. En 2015, nous avons mis en œuvre nos programmes auprès de plus de 62,2 millions de garçons et de filles.

Nous croyons en l’égalité des chances pour chaque enfant, quel qu’il soit et où qu’il soit, et de 2016 à 2018, Aide à l’enfance travaillera pour que 15 millions des enfants exclus du monde aient accès à des soins de santé et à une éducation de qualité qui leur sauveront la vie.

Pour en savoir plus sur Aide à l’enfance, visitez http://www.aidealenfance.ca ou www.facebook.com/Savethechildren.ca, www.twitter.com/SaveChildrenCan ou www.instagram.com/Savethechildrencanada 

Interventions d’Aide à l’enfance concernant la crise des enfants réfugiés

Des enfants et des familles se déplacent en nombre sans précédent et engendrent ainsi le déplacement le plus considérable depuis la Seconde Guerre mondiale. Le monde est témoin d’une augmentation rapide du nombre de personnes forcées de fuir les conflits, les guerres et la persécution en Syrie, en Afghanistan et en Iraq, en se rendant dans des pays de transit tels que la Grèce, l’Italie, la Serbie, le Liban et l’Égypte, à la recherche de sécurité et de secours dans les pays d’Europe.

Environ la moitié des 19,5 millions de réfugiés inscrits dans le monde sont des enfants : ces derniers représentent 53 % des réfugiés pour la Syrie seulement. Ces chiffres augmentent considérablement en raison de l’escalade des crises dans des endroits où la violence, la persécution et les conflits déracinent des populations entières. Les enfants et les familles qui fuient la Syrie et d’autres pays en guerre, fuient parce qu’ils craignent pour leur vie. Ils s’engagent souvent dans des voyages périlleux et pendant ces déplacements, ils sont extrêmement vulnérables. Compte tenu des milliers de réfugiés qui affluent dans des pays qui donnent accès au centre de l’Europe, la capacité des autorités gouvernementales locale est poussée à son point de rupture dans des pays tels que la Jordanie, la Turquie, l’Égypte et le Liban. Les services de base deviennent insuffisants lorsque des millions de personnes arrivent parce qu’elles ont quitté précipitamment leurs foyers pour trouver un peu de réconfort ou de soutien – dormant dans des endroits ouverts et publics, souffrant d’épuisement et de malnutrition, et étant très vulnérables à l’exploitation et à la violence.

Dans de telles circonstances, les enfants sont tout particulièrement vulnérables aux mauvais traitements et au trafic, car les familles n’ont souvent ni abri ni nourriture en de nombreux endroits. Les besoins en santé sont constants, car l’accès aux soins de santé primaires est très limité et les enfants, dans ces mauvaises conditions, risquent beaucoup d’être malades. Un grand nombre des enfants réfugiés et déplacés ne vont pas à l’école et grandissent sans acquérir les habiletés fondamentales de numératie et de littératie.

Nous croyons que chaque enfant a le droit d’être en santé, d’apprendre, d’être protégé et de ne pas vivre dans la pauvreté. C’est la raison pour laquelle Aide à l’enfance intervient partout dans le monde où des crises surviennent depuis presque 100 ans. Nous travaillons en Syrie et dans la région avoisinante depuis des décennies. Assurer la sécurité, le confort et le soutien des réfugiés, garçons et filles, et de leurs familles est source de transformation et Aide à l’enfance intervient solidement en période de crise tant en Syrie que dans tous les pays voisins. La crise ne cesse de prendre de l’ampleur et c’est pourquoi nous, d’Aide à l’enfance, reconnaissons que nous devons intensifier nos efforts et les adapter aux besoins changeants. Nous croyons que tous les enfants ont droit à l’égalité des chances, peu importe qui ils sont, où ils sont, nous ferons tout ce qu’il faut pour intervenir auprès de tous les enfants.